mardi 30 novembre 2010

Les trouvailles du dimanche

Le dimanche c'est sacré: c'est le jour de la  brocante.
Je sillonne tous les villages obscures du 31 grâce à http://vide-greniers.org , un site d'une beauté sans pareil MAIS ô combien utile...Il y a donc la phase de repérage puis l'excitation du trésor que l'on va peut être découvrir : un objet oublié, délaissé qui va attirer notre regard perdu au milieu des chiffons, vaisselles et autres bidules.
Ce dimanche 28 j'ai trouvé le Saint Graal : cette petite bourse en maille d'acier que je cherchais depuis si longtemps (mais si chère) et là je l'ai emportée  pour non pas 30, pas 20, pas 10  Messieurs Dames mais 5 petits euros! 
Alors brocantez les gens, brocantez...regardez ce qu'on peut trouver...



(1,50 euros)

Sac brodé "Paon" 1 euro

Montre 2 euros

dimanche 28 novembre 2010

Retour aux sources

C'est une histoire de famille, un essai sociologique, un chapitre d'histoire que le livre de Didier Eribon," Retour à Reims"(collection champs essais Flammarion). L'auteur raconte  ici la difficulté qu'il éprouve à revenir,  après la mort de son père, dans sa ville natale et son milieu d'origine, milieu ouvrier qu'il a quitté trente ans auparavant.Comme dans les romans d'Annie Ernaux "La place" et "La honte", il évoque le malaise ressenti face à ce qui fait partie de son histoire individuelle rapport à son enfance mais contre lequel il s'est construit en ayant des idées sur la culture, la sexualité, la politique, le rapport aux autres différentes de celles de son milieu d'origine.Il offre par la même des éléments de réflexion sur les déterminismes sociaux, le système scolaire, la fabrication des identités.
Un livre brillant qui ne tombe jamais dans l’écueil de la caricature psychanalytique.

A découvrir aussi du même auteur : "Hérésies.Essais sur la théorie de la sexualité"(Fayard, 2003); "Échapper à la psychanalyse"(Léo Scheer, 2005); "D'une révolution conservatrice et de ses effets sur la gauche française"(Léo Scheer, 2007).

Paru en poche en octobre 2010 (8 euros)

(4 euros)
(4 euros)

jeudi 25 novembre 2010

P/L/U/I/E

" Enjoy the silence" by Moriarty


No reason day

Je suis allée voir le film" Rubber", un film hommage au "No reason" puisque le héros est tout de même un pneu serial killer...débile quoi!
Pourquoi dans "Two lovers" les amants tombent-ils amoureux? No reason. Pourquoi dans "Massacre à la tronçonneuse" le type ne se lave pas les mains comme dans la vraie vie? No reason aussi.Grandes questions que soulève le film...petit extrait qui donne le ton vous allez voir:




Puis, coïncidence...(je ne pense pas) j'ai lu  le très grand recueil de nouvelles de Martin Page (auteur de "Comment je suis devenu stupide "souvenez-vous!),"La mauvaise habitude d'être soi" illustré par Quentin Faucompré  sur l'absurdité des procédures judiciaires, policières, administratives de l'ordre du "No reason"...

15 euros
Extrait(jubilatoire):
p 89
-Pourquoi voulez-vous être coupable?demande-t-il. Il y a des métiers plus prestigieux.
-J'ai toujours voulu l'être.Depuis que je suis enfant quand je regarde un film, je m'identifie au condamné derrière les barreaux  de la prison ou assis sur la chaise électrique.Mes amis avaient pour héros des policiers ou des bandits, des personnages qui s'en sortaient, qui avaient quelque chose de romantique.Moi, c'étaient des hommes qui avouaient des meurtres atroces. Je me sens prêt. Je me suis beaucoup entraîné.J'ai vu des documentaires et des reportages. J'ai lu des études sur le sujet. J'ai même acheté un survêtement et des chaussures de sport.
-Le costume ça va, reconnaît le conseiller.
Marc retrousse sa manche.
-Et j'ai un tatouage.
Une tête de mort est tatouée sur son bras gauche.
-Vous avez fait beaucoup d'efforts. Mais ce n'est pas qu'une affaire d'apparence.Vous n'avez même pas de casier judiciaire.Comment vous êtes- vous débrouillé?
-Je n'ai pas eu de chance.

Et pour conclure ce No reason day, j'ai ressorti  le magnifique opus de Andy Riley qui après nous avoir proposé  deux grandes Bd sur les variantes suicidaires chez les lapins("Le coup du lapin" Tomes 1 et 2) nous offre aujourd'hui le plaisir d' "Inventions inutiles et indispensables"!

12 euros


dimanche 21 novembre 2010

Enguirlander

Quand on est libraire on reçoit plein de beaux papiers via les catalogues jeunesse en particulier.
J'essaie de garder les meilleurs en mode provision pour l'hiver...
Ici pour cette guirlande/mobile, j'ai utilisé des restes de feu les éditions Bouts de papier qui comptaient parmi leurs illustrateurs Claire Garralon, artiste du collage, découpage, crayonnage...que j'aime beaucoup !
Elle revient bientôt avec de nouveaux albums(voir détails sur son site), youpi!

Look at this baby : de belles bouilles, n'est-il pas?






Et puis donc voilà THE guirlande sponsorisée par la Nouvelle vague...




vendredi 19 novembre 2010

Focus on : Eléonore Zuber

Une petite collection de bandes dessinées que j'affectionne tout particulièrement pour son humour, son dessin enfantin, ses couleurs flashy et son prix : 5 euros chaque volume de quoi s'offrir la totale (mouah !!!)

                        
                          


"Sortie il y a trois ans des Arts Décoratifs de Strasbourg (section Illustration), Eléonore Zuber travaille en free-lance à Paris, papillonnant entre l’illustration et l’art. Elle s’inspire essentiellement des gens qu’elle rencontre ainsi que des petits détails de la vie quotidienne."(Editions Cambourakis)

mercredi 17 novembre 2010

TEXT[iles]

Deux jolies découvertes autour du tissu.

Le pop-up de notre star locale Cécile Bonbon tout d'abord : dans" Rue Lapuce" on suit la petite Jade à la recherche de son miaou capricieux qui saute partout,embête tout le monde et... déambule dans un quartier fait de bouts de tissus ! Cotons, toiles de jute et feutrines font le décor de ce livre animé qui, une fois posé à plat, devient un  tapis de jeu où les personnages en carton mis à disposition peuvent à leur tour devenir les héros de folles histoires...inventées par les petits.Un livre/jeu très créatif donc côté auteur et lecteur!

Didier jeunesse(15,90 euros)




Là on se dit que nous aussi on aimerait bien faire des trucs en tissu tout ça tout ça...snif...voir même des vêtements tiens pourquoi pas...snif...

Mais non, pleure pas car voici The book pour toi aussi faire ta crâneuse avec une jolie tunique made in toi même, à customiser au gré de tes envies ! Voici ta nouvelle bible jeune fille :

-26 modèles
-les patrons qui vont avec
-des explications simples

(Et puis si comme moi tu es un peu feignasse tu peux trouver ici un modèle de base à décliner en plusieurs variantes...Allez  promis quand j'ai fini, je te montre!)

C'était : la deuxième découverte textile...

Hachette pratique(16,50 euros)




dimanche 14 novembre 2010

samedi 13 novembre 2010

Le p'tit sac



Un côté un peu désuet genre bourse mais qui fait aussi bandoulière pour gambader gaiement en ville ou en forêt!(rapport aux jolies feuilles et odeurs automnales)
C'est chez Naf Naf, c'est en cuir  et c'est peu cher...Je dis oui, je dis merci Nouf Nouf !

La cuisine: un jeu d'enfant...

Je vous avais déjà parlé des éditions de l'épure et de leurs petits livres de cuisine à 6,50 euros avec du beau papier tout coloré...Voici leur nouvelle parution, un joli livre de cuisine qui suit les saisons et les occasions; au départ il s'agit de proposer des recettes pour enfant avec pour déco des jouets, des petits bouts de nature détournés... mais je trouve qu'il peut convenir à tous, enfants ou pas!Ne vous arrêtez pas à la seconde partie du titre donc ("pour mes doudous")qui fait très chichi ponpon d'ailleurs(ils l'ont écrit en plus petit en plus, je vous le dis:c'est louche tout ça!)

Allez je vous laisse en bonne compagnie...

(29 euros)







mercredi 10 novembre 2010

Fish stories

Assiette Monoprix + poisson boutique  Le petit souk             

Poisson papier boutique Pivoine



L'école des loisirs(12,50 euros)

"Il y a très très longtemps, bien avant ta naissance et bien avant la mienne, quand personne n’était encore né, vivait dans l’océan un poisson très doué.
Oh! Ce n’était pas le plus grand ni le plus courageux des poissons… c’était le plus doué. Il pouvait presque tout faire : chanter, danser, dessiner, jouer la comédie.
Pourtant, il n’était pas satisfait, car ce poisson-là rêvait d’une chose impossible: marcher sur la terre".

L'école des loisirs(8,50 euros)

L'histoire folle d'un ours en guimauve qui se balade en mer...

...avec Jean le poisson


et les autres...





Fish made in Porto