mardi 28 décembre 2010

Le truc qui a révolutionné ma vie (encore)





J'ai enfin  trouvé ma drogue dure : la pâte à tartiner au speculoos.
Comment ça vous connaissez déjà? Et personne ne m'a prévenue? TRAHISON!

Avec du fromage blanc, en tartine le matin, dans le chocolat à l'ancienne...il n'est pas difficile le speculoos, il s'accomode avec tout ...

Regardez- le là dans son pot, inoffensif...(la couleur moutarde ne donne pas envie et pourtant !)


Et sinon pour toi la demoiselle en mal de printemps  qui aime les petits oiseaux, vise  un peu le joli haut de la nouvelle collection H &M avec ses petites boucles pas assorties : pas mal hein...


dimanche 26 décembre 2010

A chacun son mentor

Pénélope Bagieu c'est une de mes p'tites folies de chaque jour.
Je vais voir son blog comme on s'offre une douceur dans la boîte là cachée sous le canapé...
Allez on a  tous une boîte cachée sous le canapé, non?
Bref la rigolade, l'anticonformisme (ou pas), les coups de gueule, de blues...mais surtout la rigolade sont là.

C'est pétillant comme une limonade en mai (stop-fini les comparaisons culinaires)

Voici l' intégrale de sa bande dessinée "Joséphine"- et ses aventures tumultueuses- rehaussée par l'une des nombreuses tasses que j'ai reçues le 25 (= Christmas complot)







mardi 21 décembre 2010

ô matin





                                                                            
                                                                                  

dimanche 19 décembre 2010

Oh my god !


Marabout (de ficelle) 18 euros


J'ai découvert il y a peu ma bible culinaire, recueil du grand n'importe quoi mais qui en jette... J'annonce :
"Les nouvelles  recettes inavouables".
D'abord portée vers ce livre du fait de sa couverture "pivoinesque" le fond a fini de me convaincre.
Ici pas de chichi, que des recettes réalisées à partir d'ingrédients basiques: du kiri, des yaourts, des carambars, des nouilles, du thon en boite...J'ai testé pour vous "le kinder et sa garniture vanillée gelée"(comprendre = un kinder coupé en deux et fourré à la glace à la vanille...avec en cadeau une surprise, noix, caramel, fruit sec...) : c'est régressif à souhait , MIAM!

A découvrir aussi : la mousse de fraise Tagada.



Si vous voulez prolonger l'aventure voici le tome 1(logique) :


Les recettes inavouables
Marabout (18 euros)

jeudi 16 décembre 2010

Melting pot : près du sapin/au coin du feu

Album "Up from Below" (19 euros)

Extrait : "Home"





Livre de photos hommage à "L'usage du monde" de Nicolas Bouvier (45 euros)
Thé Mariage  Frères "Esprit de Noél" (12 euros)

Bird on the wire (82 euros)

Tasse à thé Denise- Zara home (9.99 euros)













dimanche 12 décembre 2010

Green & Blue : hommage à Michel Pastoureau

A découvrir sur la question des couleurs le livre du talentueux  Michel Pastoureau, historien médiéviste français : "Couleurs, toutes les couleurs du monde  en 350 photos".

45 euros
...à compléter (pour ceux qui ne connaissent pas encore !) par le petit opus sur l'histoire des couleurs : origine, usages et  significations du bleu, du rouge, du jaune... au travers de l'Histoire.

5  euros




jeudi 9 décembre 2010

Melody day

(20 euros)

Attention lecteur ne te fie pas au titre pseudo gnan gnan de cette bande dessinée.
A l'intérieur que de bonnes choses : 17 histoires de couple qui dépotent, dérangent, laissent un sourire béat ou songeur...Le format à l'italienne s'accorde parfaitement avec l'effet scénette de chaque histoire, le graphisme épuré de Loustal sert à merveille l'écriture vive, ironique et sans détour de notre romancier Benacquista  ("Malavita", "Malavita encore"Folio) qui avait déjà fait ses preuves comme scénariste de bd aux côtés de Tardi dans "Le serrurier volant"(Folio).

Extraits !







Et je vous laisse en musique avec un groupe que j'aime beaucoup mais dont le nom me laisse toujours perplexe : Caribou... Deux albums "Andorra"(2007) et "Swim"(2010) assez différents l'un de l'autre mais mélodiquement géniaux !



lundi 6 décembre 2010

"La fabrique des filles"

Pour fêter les 40 ans du MLF les éditions Textuel ont sorti le 13 octobre ce chouette bouquin retraçant en images le parcours des femmes depuis les lectures conseillées aux petites filles au début du siècle pour leur apprendre leur place en société jusqu'à l'enseignement du dévouement familial dans les années 1960.
Un livre qui trouve d'autant plus sa signification en période de Noël où les cadeaux ménagers pour petites filles prolifèrent comme les mauvais chocolats...pour preuve ce document édifiant publié par l'illustratrice Leslie Plée sur son merveilleux blog...


"- Non mais tu vas me ranger ta chambre et plus vite que ça..."
Petites biographies des deux auteurs:

Rebecca Rogers est professeure d'histoire de l'éducation, spécialiste de l'éducation des filles, à l'Université Paris Descartes.Elle a publié entre autres : Les demoiselles de la Légion d'honneur, Les bourgeoises au pensionnat, L'éducation féminine au XIXe siècle.

Françoise Thébaud est professeure d'histoire contemporaine à l'Université d'Avignon, codirectrice de la revue Clio, Histoire, femmes. Elle a dirigé Le siècle des féminismes, Histoire des femmes en Occident-Le XX e siècle.


Textuel (35 euros)160 pages















vendredi 3 décembre 2010

ExpoZition

Maud Lenglet expose à la librairie les planches de son dernier album "Le mot Mot"(éditions Après la lune)!

Un album qu'il est beau sur les mots, leur venue au monde et leurs rapports conflictuels avec le  gros dictionnaire...car avant ils étaient "libres et sauvages" jusqu'à ce que des gens les attrapent pour les "coller sans bouger, attachés par le coin de l’oreille, classés par ORDRE ALPHABETIQUE. » 


Témoignage:"Moi, le mot Mot, je suis bloqué entre Motard et Mosquée. A la fin, on s’ennuie ! J’irais bien voir Mouche juste à deux pages d’ici, mais impossible, on est coincés. Ils ont mis mes petits frères avec moi, dans ma définition : Mot d’esprit, Dernier mot, Mot à mot, Mot de la fin, Jeu de mots… »




(14 euros)


Un aperçu de ce qui vous attend à la librairie L'Autre Rive si vous venez entre le 1 er et le 31 décembre...
On peut repartir avec les originaux  pour les accrocher dans sa chambre ou son salon (ça dépend) puisqu'ils sont à vendre, youpi! Ou sinon vous pouvez aussi repartir avec un album dédicacé personnellement par Maud, c'est moins cher mais vachement bien aussi!








mardi 30 novembre 2010

Les trouvailles du dimanche

Le dimanche c'est sacré: c'est le jour de la  brocante.
Je sillonne tous les villages obscures du 31 grâce à http://vide-greniers.org , un site d'une beauté sans pareil MAIS ô combien utile...Il y a donc la phase de repérage puis l'excitation du trésor que l'on va peut être découvrir : un objet oublié, délaissé qui va attirer notre regard perdu au milieu des chiffons, vaisselles et autres bidules.
Ce dimanche 28 j'ai trouvé le Saint Graal : cette petite bourse en maille d'acier que je cherchais depuis si longtemps (mais si chère) et là je l'ai emportée  pour non pas 30, pas 20, pas 10  Messieurs Dames mais 5 petits euros! 
Alors brocantez les gens, brocantez...regardez ce qu'on peut trouver...



(1,50 euros)

Sac brodé "Paon" 1 euro

Montre 2 euros

dimanche 28 novembre 2010

Retour aux sources

C'est une histoire de famille, un essai sociologique, un chapitre d'histoire que le livre de Didier Eribon," Retour à Reims"(collection champs essais Flammarion). L'auteur raconte  ici la difficulté qu'il éprouve à revenir,  après la mort de son père, dans sa ville natale et son milieu d'origine, milieu ouvrier qu'il a quitté trente ans auparavant.Comme dans les romans d'Annie Ernaux "La place" et "La honte", il évoque le malaise ressenti face à ce qui fait partie de son histoire individuelle rapport à son enfance mais contre lequel il s'est construit en ayant des idées sur la culture, la sexualité, la politique, le rapport aux autres différentes de celles de son milieu d'origine.Il offre par la même des éléments de réflexion sur les déterminismes sociaux, le système scolaire, la fabrication des identités.
Un livre brillant qui ne tombe jamais dans l’écueil de la caricature psychanalytique.

A découvrir aussi du même auteur : "Hérésies.Essais sur la théorie de la sexualité"(Fayard, 2003); "Échapper à la psychanalyse"(Léo Scheer, 2005); "D'une révolution conservatrice et de ses effets sur la gauche française"(Léo Scheer, 2007).

Paru en poche en octobre 2010 (8 euros)

(4 euros)
(4 euros)

jeudi 25 novembre 2010

P/L/U/I/E

" Enjoy the silence" by Moriarty


No reason day

Je suis allée voir le film" Rubber", un film hommage au "No reason" puisque le héros est tout de même un pneu serial killer...débile quoi!
Pourquoi dans "Two lovers" les amants tombent-ils amoureux? No reason. Pourquoi dans "Massacre à la tronçonneuse" le type ne se lave pas les mains comme dans la vraie vie? No reason aussi.Grandes questions que soulève le film...petit extrait qui donne le ton vous allez voir:




Puis, coïncidence...(je ne pense pas) j'ai lu  le très grand recueil de nouvelles de Martin Page (auteur de "Comment je suis devenu stupide "souvenez-vous!),"La mauvaise habitude d'être soi" illustré par Quentin Faucompré  sur l'absurdité des procédures judiciaires, policières, administratives de l'ordre du "No reason"...

15 euros
Extrait(jubilatoire):
p 89
-Pourquoi voulez-vous être coupable?demande-t-il. Il y a des métiers plus prestigieux.
-J'ai toujours voulu l'être.Depuis que je suis enfant quand je regarde un film, je m'identifie au condamné derrière les barreaux  de la prison ou assis sur la chaise électrique.Mes amis avaient pour héros des policiers ou des bandits, des personnages qui s'en sortaient, qui avaient quelque chose de romantique.Moi, c'étaient des hommes qui avouaient des meurtres atroces. Je me sens prêt. Je me suis beaucoup entraîné.J'ai vu des documentaires et des reportages. J'ai lu des études sur le sujet. J'ai même acheté un survêtement et des chaussures de sport.
-Le costume ça va, reconnaît le conseiller.
Marc retrousse sa manche.
-Et j'ai un tatouage.
Une tête de mort est tatouée sur son bras gauche.
-Vous avez fait beaucoup d'efforts. Mais ce n'est pas qu'une affaire d'apparence.Vous n'avez même pas de casier judiciaire.Comment vous êtes- vous débrouillé?
-Je n'ai pas eu de chance.

Et pour conclure ce No reason day, j'ai ressorti  le magnifique opus de Andy Riley qui après nous avoir proposé  deux grandes Bd sur les variantes suicidaires chez les lapins("Le coup du lapin" Tomes 1 et 2) nous offre aujourd'hui le plaisir d' "Inventions inutiles et indispensables"!

12 euros